Découvrez l’exposition « LES HOMMES DE L’AUBE : Le Temps d’Un Marché ».

Découvrez l’exposition « LES HOMMES DE L’AUBE : Le Temps d’Un Marché ».

13 janvier 2020 0 Par Le Citadingue

L’équipe du Citadingue était conviée le jeudi 12 décembre dernier au vernissage de l’exposition « LES HOMMES DE L’AUBE : Le Temps d’Un Marché ». Au sein d’un des hangars installés à proximité du marché d’intérêt national des Arnavaux, nous avons pu assister aux discours d’introduction du directeur général M. DUFOUR et du président du MIN de Marseille M. ZANINI. Nous avons pris plaisir à découvrir les enjeux du MIN de demain liés au développement économique et environnemental du marché, tout en rappelant, par le biais d’une fresque composée d’une centaine de visages imprimés, « ceux qui font le marché des Arnavaux ». Suivront ensuite successivement l’intervention de M. GAUDIN, Maire de Marseille sur l’histoire du marché, ses transformations, ses prédécesseurs et son déplacement sur le site des Arnavaux au nord de la métropole, et celle de Mme VASSAL, présidente du conseil de la métropole Aix-Marseille-Provence, qui évoquera sa volonté de développer ce marché et d’en faire plus que le Rungis du Sud qu’elle préfère appeler « Les Arnavaux du Nord ». Tous ces discours précèdent un cocktail déjeunatoire d’exception composé de mets gourmands et variés.


Cette exposition nous aura permis d’en apprendre davantage sur la dimension internationale de notre marché local. Le marché d’intérêt national des Arnavaux est le 2eplus grand marché de gros de France (1edu Sud) et regroupe près de 300 producteurs et 3 000 acheteurs chaque année qui font transiter des produits du monde entier. Soucieux de garder son identité locale, le MIN est un des rares marchés de gros à ne pas avoir été délocalisé en dehors de sa métropole. En effet, le marché est situé aux Arnavaux, dans le XIVearrondissement, au sein même de la ville de Marseille. Enfin, l’exposition et les différentes interventions ont rendu compte de la volonté des acteurs de ce projet, de faire du MIN de Marseille un marché durable en développant des thématiques telles que la logistique, les circuits courts ou encore l’agriculture biologique, tout en répondant au défi imposé de répondre à plus de 30% de la consommation alimentaire marseillaise.